Facebook Twitter

Événements passés

Programmation des Frac

Publications

Rencontres professionnelles

Chantiers professionnels

Résidences

Ressources

Archives

Programmation des Frac



200220092010201120122013201420152016

 
1 2 3 4 5

Cinerama

Marc Bauer

Du 15 novembre 2014 au 22 février 2015

Frac Alsace

 

Marc Bauer pratique principalement le dessin. Il puise dans ses souvenirs d'enfance et dans des récits ou des documents laissés par des membres de sa famille et se réfère aussi bien à des faits historiques qu'à des œuvres littéraires et philosophiques. Il explore également des images d'archives de figures politiques et intellectuelles controversées ou au destin tragique. Cinerama, contraction de « cinéma » et de « panorama », se construit autour de dessins monumentaux réalisés in situ, du film d'animation L'Architecte et de séries où l'inspiration cinématographique constitue des ponctuations régulières à travers tout le travail que cet artiste fait sur l'Histoire.

 

Quelques temps forts de Cinerama au Frac et hors les murs...

Vernissage en présence de Marc Bauer
et avec la participation de Nicolas Boulard, pour la première dégustation de la Cuvée Clos du Frac.
Vendredi 14 novembre à 18h30

Cinerama en gare de Strasbourg
En préambule à l'exposition, le Frac Alsace et SNCF - Gares & Connexions invitent actuellement le public à découvrir une dizaine de reproductions de dessins emblématiques du travail de Marc Bauer en gare de Strasbourg.
Jusqu'au 18 novembre

Cinerama à la Maison de la Région Alsace
A l'occasion de la foire d'art contemporain ST-ART, une sélection complémentaire de six images sera présentée à la Maison de la Région Alsace à Strasbourg.
Du 20 novembre au 5 décembre 2014

Ciné-concert Kafka & Marc Bauer au Maillon-Wacken
Mardi 25 novembre à 20h30
Présenté avec le Maillon, Théâtre de Strasbourg - Scène européenne

L'Architecte
Projection du film d'animation créé par Marc Bauer avec performance live du groupe Kafka, auteur de la bande son. L'histoire met en parallèle le film de Murnau, Nosferatu (1922), et la montée du nazisme vue par les yeux d'un enfant.
+++
La Petite marchande d'allumettes
Libre interprétation du conte d'Andersen, le film muet réalisé par Jean Renoir en 1928 est présenté avec une musique signée Kafka en version concert.

visite-guidee-de-l-expositio-31320144126

Hors les murs
À fendre le cœur le plus dur

Témoigner la guerre

Du 23 mai au 18 octobre 2015

Frac Alsace

À fendre le cœur le plus dur / Témoigner la guerre est un projet artistique transversal à l’initiative de l’historien Pierre Schill, qui associe art contemporain, danse, photographie, littérature et histoire

 

Ce projet trouve son origine dans la découverte d’une archive inédite composée de photographies et d’écrits datant de 1911, et réalisée près de Tripoli, sur
le territoire de l’actuelle Libye.
Cet ensemble résulte de la commande d’un reportage sur la guerre de colonisation qui opposa le Royaume d’Italie et l’Empire ottoman, passée par
le quotidien Le Matin à l’homme de lettres français Gaston Chérau (1872-1937).

Postulant la fécondité d’une approche croisée, l’exposition rassemble, autour de l’archive elle-même, des oeuvres d’artistes visuels et plasticiens (Kader Attia, Rossella Biscotti, Broomberg & Chanarin, Alexis Cordesse, Agnès Geoffray, Lamia Joreige, Rabih Mroué, Estefania Peñafiel Loaiza) engagés dans l’analyse des processus de représentation.

Les œuvres sont mises en relation avec une pièce et une installation chorégraphique créées par le danseur et chorégraphe Emmanuel Eggermont (accompagné de Jihyé Jung et Elise Vandewalle), ainsi qu’avec
une production littéraire des écrivains Jérôme Ferrari et Oliver Rohe et
une approche historique proposée par Pierre Schill.

Déjouant la discipline historique et l’approche documentaire classique
au profit d’une valorisation de la valeur heuristique des images, cette exposition plonge le visiteur dans une autre temporalité.
Les enjeux ne reposeraient plus seulement sur l’exactitude des informations et
la rigueur des analyses, mais sur quelque chose de plus ténu, qui tiendrait des mots d’effroi de Gaston Chérau.

gaston-cherau-derriere-un-cadavre-aux-confins-de-l-oasis-de-tripoli-collection-privee-maxh-356-maxw-480-h-475-w-640

Gaston Chérau sur le toit de sa résidence à Tripoli, fonds Chérau © BnF
Gaston Chérau derrière un cadavre aux confins de l'oasis de Tripoli
© Collection privée

Hors les murs
Sarkis, « L’atelier d’aquarelle dans l’eau » au Frac Alsace

Du 2 novembre 2015 au 29 janvier 2016

Frac Alsace

 

Désireux de transmettre sa fascination pour une pratique singulière de l'aquarelle, Sarkis a mis au point une œuvre participative, « L'atelier d'aquarelle dans l'eau », à destination tout d'abord des enfants dont il avait observé combien cela les émerveillait. Venez faire l'expérience de cette technique avec vos groupes et laissez-vous transporter, à votre tour, par le « voyage des couleurs dans l'eau » !

 

« Mes ateliers d'aquarelle dans l'eau sont des sculptures permanentes exécutées avec la participation des enfants.

En 1997, pendant la création des 25 films de Saché, lors de mon séjour de 6 mois à l'atelier de Calder en Touraine, je me suis rendu compte que j'étais en train de créer une technique.

Au début c'était presque une prise de connaissance, puis de conscience, et un émerveillement ! Quand je plongeais mon pinceau dans l'eau, j'apercevais que la couleur quittait le bout de mon pinceau et commençait à voyager dans l'eau avec une certaine vitesse. Le rouge voyageait plus vite que le jaune, le jaune voyageait plus vite que le bleu et le vert. Les couleurs avaient leur propre vitesse !

 

Un jour j'ai senti, que les enfants s'intéressaient à mes films avec une attention différente. J'ai parlé avec eux, ils avaient entre 7 et 11 ans, j'ai senti leur fascination. Je les observais lors des séances : c'était magique pour eux lorsqu'ils voyaient la couleur quitter le pinceau et voyager dans l'eau. C'était comme un voyage dans l'espace... »

« L'atelier d'aquarelle dans l'eau » est entré dans la collection du Frac Alsace à l'issue de sa présentation dans le cadre de l'exposition de Sarkis, « au commencement, le toucher » (Frac Alsace, 9 novembre 2005-5 février 2006).

Ce projet bénéficie du prêt exceptionnel par le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris des « 25 films de Saché » de Sarkis.

 

 

Puce noire Tout public en groupe (à partir de 8 ans)
Puce noire Gratuit, sur rendez-vous uniquement


Christelle Kreder
Attachée de production, d'édition et de communication
Tél. : 03 88 58 87 55

 

Hors les murs
Folk art africain ?

Créations contemporaines en Afrique

Du 24 septembre au 19 décembre 2015

Frac Aquitaine

 

Folk art africain ? est une exposition collective consacrée à la jeune scène africaine, et plus particulièrement sub-saharienne. À l'instar d'une Afrique composite, cette exposition présente la création dans toute sa diversité, puisant aux sources de la culture populaire dans l'énergie du temps présent, déjouant l'idée même d'unité ou d'homogénéité.

 

Commissariat : Claire Jacquet
André Magnin, conseiller artistique
Florent Mazzoleni, conseiller musique

En accompagnement de ce projet d'exposition, un catalogue comprenant un CD paraît aux éditions confluences (septembre 2015).

 

Eric Poitevin

Du 27 septembre 2014 au 4 janvier 2015

Frac Auvergne

 

L'exposition, sans être rétrospective, présente un panorama de l'œuvre du photographe couvrant 25 années de création, des portraits de religieuses réalisés lorsqu'il fut pensionnaire de la Villa Médicis en 1990 jusqu'aux travaux les plus récents sur les oiseaux suspendus et les plantes.

affiche

 
1 2 3 4 5

(page 1/13)