Facebook Twitter

Événements passés

Programmation des Frac

Publications

Rencontres professionnelles

Chantiers professionnels

Résidences

Ressources

Archives

Programmation des Frac



200220092010201120122013201420152016

 
1 2 3 4 5

Hors les murs
Sarkis, « L’atelier d’aquarelle dans l’eau » au Frac Alsace

Du 2 novembre 2015 au 29 janvier 2016

Frac Alsace

 

Désireux de transmettre sa fascination pour une pratique singulière de l'aquarelle, Sarkis a mis au point une œuvre participative, « L'atelier d'aquarelle dans l'eau », à destination tout d'abord des enfants dont il avait observé combien cela les émerveillait. Venez faire l'expérience de cette technique avec vos groupes et laissez-vous transporter, à votre tour, par le « voyage des couleurs dans l'eau » !

 

« Mes ateliers d'aquarelle dans l'eau sont des sculptures permanentes exécutées avec la participation des enfants.

En 1997, pendant la création des 25 films de Saché, lors de mon séjour de 6 mois à l'atelier de Calder en Touraine, je me suis rendu compte que j'étais en train de créer une technique.

Au début c'était presque une prise de connaissance, puis de conscience, et un émerveillement ! Quand je plongeais mon pinceau dans l'eau, j'apercevais que la couleur quittait le bout de mon pinceau et commençait à voyager dans l'eau avec une certaine vitesse. Le rouge voyageait plus vite que le jaune, le jaune voyageait plus vite que le bleu et le vert. Les couleurs avaient leur propre vitesse !

 

Un jour j'ai senti, que les enfants s'intéressaient à mes films avec une attention différente. J'ai parlé avec eux, ils avaient entre 7 et 11 ans, j'ai senti leur fascination. Je les observais lors des séances : c'était magique pour eux lorsqu'ils voyaient la couleur quitter le pinceau et voyager dans l'eau. C'était comme un voyage dans l'espace... »

« L'atelier d'aquarelle dans l'eau » est entré dans la collection du Frac Alsace à l'issue de sa présentation dans le cadre de l'exposition de Sarkis, « au commencement, le toucher » (Frac Alsace, 9 novembre 2005-5 février 2006).

Ce projet bénéficie du prêt exceptionnel par le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris des « 25 films de Saché » de Sarkis.

 

 

Puce noire Tout public en groupe (à partir de 8 ans)
Puce noire Gratuit, sur rendez-vous uniquement


Christelle Kreder
Attachée de production, d'édition et de communication
Tél. : 03 88 58 87 55

 

À lundi ! La collection du Frac Aquitaine vue par son régisseur

Du 29 janvier au 23 avril 2016

Frac Aquitaine

 

Pour cette exposition, les rênes du commissariat sont confiées à Alain Diaz, régisseur au Frac Aquitaine depuis 25 ans. À la veille de son départ à la retraite, il présente ses choix d'oeuvres motivés par des souvenirs, des coups de coeur ainsi que par son histoire professionnelle et personnelle.

Vernissage vendredi 29 janvier à 18h30


« Occuper la fonction de régisseur au sein d'un Frac, c'est se trouver au coeur de l'action, en lien avec les artistes et les commissaires, l'équipe de l'institution et celles des partenaires, pour présenter les oeuvres, en en respectant les protocoles et les règles de sécurité. Alain Diaz s'est attelé à cette tâche pendant 25 ans. Aujourd'hui, il endosse le rôle de commissaire d'exposition. À lundi est le fruit de ses années d'expérience, de sa maîtrise des règles muséographiques, et est surtout empreinte de son histoire au Frac Aquitaine (...). »

 

Avec les œuvres des artistes : R.E. Arces, M. Angeletti, M. Aubry, H. van den Ban, Bauhaus, V. Bécheau et M.-L. Bourgeois, C.Boursier-Mougenot, F. Cante-Pacos, J.-M. Chapoulie, C. Closky, H. Coldebœuf, B. Cosson, N. Cuin, F. Curlet, R. Depardon, N. Descottes, F. Duprat, F. Éon, B. Faucon, R. Fauguet, P.H.-P. Feldmann, Fischli & D. Weiss, K. Fritsch, A. Garde, J. Grigely, J. Harris, J. Hubaut, F. Hyber, J. Koons, A. Labelle-Rojoux, L. Lauras, O. Winston Link, K. Ludmann, D. Mazières, J. Milh (Collection CAPC), N. Milhé, J. Mogarra, H. Newton, R. Opalka, Nam June Paik, C. Raguet, J. Sabrier, A. Séchas, D. Sneider, Totem.

 

Joseph Grigely, « Songs without words (Eartha Kitt) », 2012

© Joseph Grigely. Photo : Jean-Christophe Garcia


Gilles Aillaud

Du 15 octobre 2015 au 7 février 2016

Frac Auvergne

Peintre et décorateur de théâtre, Gilles Aillaud représente dès le milieu des années 60 sur ses toiles des animaux enfermés dans des cages, des enclos, des verrières ou derrière des grilles. À l'intérieur de chacune des ces représentations, une mécanique d'autodestruction - ou d'autodérision - opère avec une inflexible obstination. Ces animaux renvoient à l'idée de la nature première, vierge sauvage. Les lieux où ils se trouvent imposent la présence d'un dispositif humain qui, tout en procurant aux bêtes un relatif confort, rend manifeste qu'ils sont en exil dans des espaces confinés qui ne ressemblent que très imparfaitement à ceux dans lesquels elles auraient dû vivre...» (Philippe Dagen)
En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective est la première grande exposition consacrée à l'artiste depuis 10 ans.
Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au Frac Auvergne.
Publication d'un catalogue.

Hors les murs
Gilles Aillaud

Le silence sans heurt du présent

Du 10 octobre 2015 au 17 janvier 2016

Frac Auvergne

 

L'exposition rend hommage au représentant de la nouvelle figuration et mène le visiteur à travers les différents talents du peintre.

auvergne-affiche

A quoi tient la beauté des étreintes

Du 30 janvier au 27 mars 2016

Frac Auvergne

 

A quoi tient la beauté des étreintes... Sous cet intitulé, le FRAC Auvergne présente soixante-cinq œuvres de sa collection, dont une moitié concerne des acquisitions récentes présentées pour la première fois. La grande question qui parcourt la constitution de toute collection - surtout lorsqu'elle est publique - est d'être en capacité de réunir des œuvres autour de quelques problématiques fortes afin de structurer un propos cohérent et de pouvoir imaginer que ces œuvres puissent dialoguer par petits ensembles, s'invectiver, se répondre dans le contexte de leur exposition scénographiée.


Imaginer une exposition à partir d'une collection revient en quelque sorte à provoquer des étreintes, des accolades affectives fondées sur des familiarités entre artistes qui s'estiment, sur des œuvres concernées par des réflexions communes, fondées aussi sur des rapprochements formels ou chromatiques inattendus, voire improbables, susceptibles d'engendrer d'autres formes de lectures.

 

Avec les oeuvres de : Adam ADACH - Ghada AMER - Marc BAUER - Abdelkader BENCHAMMA - Damien CADIO - Claire CHESNIER - Philippe COGNEE - George CONDO - Jean-Christophe DE CLERCQ - Raoul de KEYSER - Rineke DIJKSTRA - Richard FAUGUET - Pius FOX - Fabienne GASTON-DREYFUS - Gilgian GELZER - Agnès GEOFFRAY - Nan GOLDIN - Ron GORCHOV - Rafael GRASSI HIDALGO - Camille HENROT - Silvia HESTNES - Yuri KOZYREV - David LYNCH - Stephen MAAS - Maude MARIS - Manuela MARQUES - Sara MASÜGER - Pierre MOIGNARD - Silke OTTO-KNAPP - Ed PASCHKE - Yan PEI MING - Jean-Pierre PINCEMIN - Eric PROVENCHERE - Enrique RAMIREZ - David REED - Claude RUTAULT - Yvan SALOMONE - Bojan SARCEVIC - SARKIS - Andrew SETO - Kimber SMITH - Loredana SPERINI - Claire TABOURET - Volker TANNERT - Achyara VYAKUL - Anne WENZEL - Simon WILLEMS - Marie ZAWIEJ

 

 

 
1 2 3 4 5

(page 1/7)