Facebook Twitter

Ressources

Les nouveaux bâtiments des Frac

Une nouvelle étape dans le développement des Frac

 

Initialement sans espace d'exposition propre, les Frac se sont peu à peu dotés, à partir des années 2000, de lieux conçus pour développer une programmation, accueillir du public et gérer leur collection.

Actuellement, grâce au soutien et à l'engagement de leur Région, plusieurs Frac sont dans l'attente de nouvelles constructions appropriées à leurs missions. Les concours lancés pour la conception et la réalisation de nouveaux Frac impliquent des équipes d'architectes de renommée internationale : Odile Decq (Frac Bretagne), Jakob+MacFarlane (Frac Centre), Kengo Kuma & Associates (Frac Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d'Azur), Lacaton et Vassal (Frac Nord-Pas de Calais). Les bâtiments ainsi créés agissent comme des ferments du renouvellement urbain. En zone périphérique, ils participent à la requalification de quartiers, génèrent de nouveaux usages. Situés en centre-ville, ils constituent un signal urbain fort, contribuant à façonner l'identité culturelle de la ville où ils sont implantés.

 

Le Frac des Pays de la Loire et le Frac Lorraine ont été les premiers à bénéficier d'espaces spécifiquement aménagés selon des « missions Frac ». Après l'inauguration récente (2010) des nouveaux bâtiments des Frac Auvergne, Poitou-Charentes et Corse, près de la moitié des Frac vont bientôt disposer d'équipements conçus pour eux, qu'il s'agisse de réhabilitations architecturales ou de nouvelles constructions.

En 2012, c'est le Frac Bretagne qui inaugurera cette suite d'ouvertures, suivi du Frac Centre puis en 2013 ce sera le tour des Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur, Franche-Comté et Nord-Pas de Calais et en 2014 celui du Frac Aquitaine.

 

 

Frac Bretagne

Quartier de Beauregard, Rennes

 

© Odile Decq, Labtop

 

Date du concours : décembre 2004

Architectes : Odile Decq et Benoît Cornette, Paris

Maître d'ouvrage : Conseil régional Bretagne

Construction neuve

Surface utile : 3800 m2 sur 4 niveaux, dont 1000 m2 d'espace d'exposition

Inauguration du bâtiment : juillet 2012

 

Le nouvel établissement du Frac Bretagne situé dans le quartier en plein essor de Beauregard à Rennes, entre ville et campagne, ouvrira ses espaces d'exposition au second semestre 2012. Il était l'un des derniers Frac à ne pas bénéficier de lieux d'exposition.

Ce projet à l'architecture audacieuse et attractive répondra à la nécessité de rendre plus accessible une collection comptant près de 3 000 œuvres, de générer une nouvelle dynamique de diffusion régionale et internationale, d'élargir les publics de l'art contemporain et de développer la coopération à l'échelon régional, national et international.

 

La proposition architecturale d'Odile Decq combine organisation spatiale fluide, diversité des espaces et forte identité. Elle rend intelligible et fonctionnel cet ensemble de vocations et d'ambitions. Elle fait du Frac Bretagne le premier équipement de ce type implanté dans la région. Nouveau lieu de culture implanté au cœur d'un quartier urbain en plein essor, ce sera un élément essentiel de la création contemporaine en Bretagne et en France.

 

Le projet architectural

Le bâtiment se présente comme un bloc monolithique, fendu en deux pour accueillir la lumière du jour jusqu'au sous-sol. Traitées en béton anthracite et acier noir/bleu, les surfaces extérieures, selon les mouvances de la lumière, révèlent différentes qualités de noir, du mat absorbant au noir mordoré. Cette simplicité lisse et énigmatique de l'enveloppe architecturale permet de stimuler la curiosité du visiteur pour les activités qui animent la structure. L'espace, décentré, décline points de vue et perspectives qui rythment la déambulation du visiteur et perpétuent le concept « d'hyper tension » grâce auquel Odile Decq invite à un parcours dynamique, à une découverte sans cesse renouvelée du bâtiment.

 

Pour en savoir plus :

http://www.fracbretagne.fr

http://www.odbc-paris.com

 

 

Frac Centre
Site des Subsistances militaires, Orléans

 

Courtesy Jakob+MacFarlane

 

Date du concours : 2005

Architecte : Jakob-Mac Farlane, Paris

Maître d'ouvrage : Région Centre

Intervention artistique : Electronic Shadows

Réhabilitation et agrandissement (construction neuve)

Surface utile : 1300 m2 d'espace d'exposition, dont 400 m2 pour la collection permanente

Inauguration du bâtiment : 14 septembre 2013

 

En 2013, le Frac Centre s'installera sur le site des subsistances militaires d'Orléans, un emplacement privilégié en centre-ville dans un quartier urbain en plein essor, à proximité de la gare et d'autres équipements à vocation culturelle. Depuis 1999, ce site accueille ArchiLab, les Rencontres internationales d'architecture d'Orléans.

 

Le Frac Centre s'ouvrira sur la ville, signalé par une architecture emblématique et lui permettra d'assurer la valorisation de son fonds exceptionnel (une collection spécialisée sur les relations art et architecture), sa mise en valeur scientifique à travers des expositions et publications, ainsi que son rayonnement à un niveau régional, national et international.

Cette opération majeure de réhabilitation architecturale dotera ainsi le Frac Centre d'un lieu parfaitement adapté à ses missions et à sa vocation.

 

Le projet architectural

À partir d'une déformation des trames du bâtiment, Jakob+MacFarlane font émerger une forme dynamique qui se décompose en trois « turbulences » de verre et de métal (une résille métallique à l'extérieur et une résille textile à l'intérieur) qui viennent se greffer sur l'aile droite du bâtiment en U des Subsistances. L'agence Jakob+MacFarlane a mis l'accent sur une présence plastique forte en termes de signalétique urbaine. Parcourues de diodes à travers un programme informatique conçu par les artistes associés, Electronic Shadow, les Turbulences dans la cour serviront aussi de signalétique lumineuse urbaine à la programmation du Frac Centre. Cette architecture se donnera comme un appel urbain, dans une fusion entre architecture, image-lumière et information. Ce projet de Jakob+MacFarlane entend donner du Frac Centre l'image d'un lieu en évolution permanente à travers une architecture « vivante » et interactive.

 

Pour en savoir plus :

www.frac-centre.fr

www.jakobmacfarlane.com

 

 

Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur

Centre hyper-urbain, quartier de la Joliette dans le secteur Euroméditerranée, Marseille

 

© Kengo Kuma & Associates

 

Date du concours : 2007

Architecte : Kengo Kuma & Associates

Maître d'ouvrage : Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Construction neuve

Surface utile : 4600 m2, dont 1200 m2 d'espace d'exposition

Inauguration du bâtiment : 22 mars 2013

 

Construire le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur en hyper-centre urbain à Marseille est un projet architectural original qui positionne le Fonds comme un laboratoire ouvert à tous les métissages culturels et artistiques, un lieu de débat, de production d'idées et de projets transdisciplinaires favorisant la rencontre entre artistes et publics au cœur de la deuxième ville de France. Le Frac sera une structure pilote en matière d'offre culturelle et de soutien à la jeune création à Marseille, mais il sera également une plateforme de diffusion de sa collection sur l'ensemble du territoire.

 

Le projet architectural

« L'architecture du Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur est la version tridimensionnelle du Musée sans murs d'André Malraux », comme aime à le souligner Kengo Kuma. « C'est un musée sans musée, un musée mouvant et vivant, dans lequel les oeuvres sont en mobilité permanente et s'inscrivent dans une logique de diffusion et d'interaction avec les publics ».

Le programme architectural reflète une double activité interne et externe, soulignée par des jeux de transparence et d'opacité avec sa façade pixellisée en verre recyclé, rendant ainsi palpable la vie intérieure de ce bâtiment, véritable phare ouvert sur l'horizon du quartier de la Joliette.

 

Pour en savoir plus :

www.fracpaca.org

http://lesgrandschantiers.regionpaca.fr

 

 

Frac Franche-Comté

Cité des Arts et de la Culture - Ancien port fluvial, Besançon

 

© Kengo Kuma & Associates / Archidev

 

Date du concours : 2007

Architecte : Kengo Kuma & Associates

Architecte associé : Archidev

Maîtrise d'ouvrage : Région Franche-Comté / Communauté d'agglomération du Grand Besançon, Ville de Besançon

Construction neuve englobant un bâtiment industriel réhabilité

Surface utile : 2600 m2, dont 700 m2 d'espace d'exposition

Ouverture prévue : 6 avril 2013

 

En 2013, le Frac Franche-Comté s'installera dans un nouvel équipement conçu par Kengo Kuma, architecte japonais de renommée internationale et Archidev. Ce bâtiment se situera sur le site de l'ancien port fluvial de Besançon, au sein de la Cité des Arts et de la Culture, qui abritera le Frac et le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) du Grand Besançon. Le Frac Franche-Comté était l'un des derniers Frac à ne pas être doté de lieux d'exposition. Avec la réalisation de ces nouveaux bâtiments, il devient le seul à partager son espace avec une autre structure culturelle.

Ce projet d'envergure, soutenu par le ministère de la Culture et inscrit au contrat de projets État-

Région, permettra de réaliser le grand pôle culturel qui donnera la possibilité à la Franche-Comté

et à Besançon de rayonner au-delà des frontières régionales.

 

Le projet architectural

« Je veux effacer l'architecture, c'est ce que j'ai toujours voulu faire et il est improbable que je ne change jamais d'avis », Kengo Kuma.

Besançon est une ville façonnée par son fleuve. La relation avec l'eau est donc un élément essentiel du projet. Le projet architectural s'implante sur la rive gauche, où se situent la ville ancienne et les quais de promenade, tirant intelligemment parti de son environnement. Dès son lancement, il a intégré une forte exigence d'exemplarité environnementale et énergétique. Le bâtiment se déploiera sur trois niveaux et la couverture paysagère est la pièce maîtresse du projet architectural. Elle sera constituée de pixels d'aluminium, de verre, de végétation et de panneaux photovoltaïques. Cette alternance d'opacité et de transparence diffusera une lumière changeante qui répondra aux besoins des espaces abrités.

 

Pour en savoir plus :

www.frac-franche-comte.fr

www.citedesartsetdelaculture.fr

 

 

Frac Nord-Pas de Calais

Halle AP2, Dunkerque

 

© Lacaton-Vassal

 

Date du concours : 2009

Architecte : Lacaton & Vassal, Paris

Maître d'ouvrage : Communauté Urbaine de Dunkerque

Construction neuve et réhabilitation d'une ancienne halle à bateaux, nommée « Halle AP2 »

Surface utile : 5300 m2, dont 1055 m2 d'espace d'exposition

Inauguration du bâtiment : 14 septembre 2013

 

En septembre 2013, le Frac Nord-Pas de Calais s'installera dans son nouveau bâtiment, situé sur le port de Dunkerque. L'art y sera présent à tous les étages, dans tous les espaces du Frac/AP2.

 

Le projet architectural

La halle AP2, dans le site du port, est un objet singulier et emblématique. Son volume intérieur est immense, lumineux, son potentiel d'usage exceptionnel. Implanter le Frac, catalyseur du nouveau quartier et garder la halle dans son intégralité a été l'idée fondatrice du projet. Pour cela, le projet crée un double de la halle contenant le programme du Frac dans une construction de même dimension et adossée côté mer. Le bâtiment neuf se juxtapose délicatement sans rivaliser ni s'effacer. La halle AP2 restera un espace entièrement disponible, qui peut fonctionner soit avec le Frac, en extension de ses activités, (expositions temporaires exceptionnelles, création d'œuvres de grandes dimensions, manutentions particulières) soit indépendamment pour accueillir des évènements publics (concert, salons, spectacles, cirque, sport...) et qui enrichit la vocation du quartier.

Le projet crée ainsi un équipement public ambitieux, de capacité modulable, qui permet de fonctionner à plusieurs échelles, jusqu'à des événements artistiques de grande envergure, de résonance régionale mais aussi européenne et internationale, qui conforte la reconversion du port de Dunkerque, où le Frac devient un pôle de référence pour la création contemporaine.

 

Pour en savoir plus :

www.fracnpdc.fr   

www.lacatonvassal.com

 

 

Frac Aquitaine

Site des anciens abattoirs Bordeaux-Saint-Jean Belcier

 

BIG - Reichen et Robert & Associés


Date du concours : 2011

Architectes : BIG (Danemark), associé à FREAKS (Paris)

Réhabilitation et construction neuve

Surface utile : 4 871 m2

Inauguration du bâtiment : 2016

 

Le projet de construction d'un bâtiment pour le Frac Aquitaine dévoile l'ambition de l'État et du Conseil régional d'Aquitaine d'offrir au Frac un nouvel établissement dont les fonctionnalités et la superficie lui permettront de faire rayonner sa collection de plus de 1 000 œuvres et d'assurer au mieux ses missions autour de la création contemporaine.

Le site d'implantation identifié est celui des Abattoirs de Bordeaux, au cœur du futur quartier « Euratlantique » qui associera bureaux, logements et équipements publics.

 

Sur ce même site mais dans un bâtiment distinct, seront également installées les agences culturelles du Conseil régional : l'OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine (OARA) dédiée au spectacle vivant et ECLA (Écrit, Cinéma, Livre, Audiovisuel) dédié aux industries culturelles, pour former avec le Frac Aquitaine la Maison de l'économie et de la culture en Aquitaine (Méca).

 

Le projet architectural

Le bâtiment conçu par l'agence BIG forme une arche urbaine qui lie dans un seul mouvement le pôle à son environnement immédiat composé des anciens abattoirs, de la passerelle Eiffel et des berges de la Garonne, en prévoyant un espace public en creux au centre de l'édifice. Le parti pris géométrique et l'élégance épurée de ses lignes confèrent au projet un caractère cinétique : son abord, que ce soit par le train, la voiture ou à pied, donne l'illusion étonnante d'un bâtiment en mouvement, ouvert vers l'extérieur.

 

Pour en savoir plus :

www.frac-aquitaine.net

www.aquitaine.fr